Une occasion manquée 

Les candidats du MODEM dans l’ensemble ne sont pas parvenus à confirmer l’excellent résultat que François BAYROU avait obtenu le 22 avril dernier.

Cet espoir déçu, nous le devons à un certain nombre d’éléments dont nous pouvons tirer des enseignements. Face à un scrutin qui semblait « plié » d’avance, la démobilisation des électeurs nous confirme la présidentialisation de nos institutions : tout se joue et se noue au cours de l’élection présidentielle, et vae victis !

(suite…)



Déclaration de François Bayrou à la suite du 1er tour de l’élection législative :

« Nationalement, nous avons assisté à une vague dont tout le monde connaît l’ampleur. Cette vague, elle est le prolongement et l’amplification du résultat du deuxième tour de l’élection présidentielle. Cela crée un déséquilibre dans la représentation à l’Assemblée nationale. Un déséquilibre terriblement marqué. Et ce déséquilibre, un jour ou l’autre, la France le regrettera. Il n’est pas sain d’avoir des institutions qui ainsi portent les uns à un nombre de sièges jamais atteint probablement jusqu’à maintenant, et n’offre aux autres qu’une représentation minorée, trop faible naturellement pour que l’équilibre soit réalisé à l’Assemblée nationale.

(suite…)



Chers amis,J’ai le plaisir de vous inviter à la grande manifestation que nous organisons le 24 mai prochain aux alentours de 19h au Zénith de Paris.

Lors de ce grand rendez-vous, nous lancerons le Mouvement Démocrate, que les internautes ont déjà baptisé « MoDem », et qui a recueilli à ce jour plus de 60 000 demandes d’adhésions.

Ce sera également un moment fort de lancement de notre campagne pour les élections législatives des 10 et 17 juin prochains et de présentation de tous nos candidats.

(suite…)



Une révolution en marche

Le Mouvement démocrate réunira « autour du 20 mai » ses candidats aux législatives et ses adhérents, qui ont dépassé vendredi 11 mai le seuil des 40.000, dont plus de 90% ne sont pas issus de l’UDF, a-t-on appris auprès de François Bayrou.

(suite…)



Discours de François Bayrou, conseil national de l’UDF, jeudi 10 mai 2007

« Je vous demande d’accueillir à cette tribune Michel Mercier, président du groupe UDF au Sénat, Jacqueline Gourault, présidente des élus démocrates, et Marielle de Sarnez, responsable du groupe de l’UDF au Parlement européen, Didier Bariani, responsable des statuts, Anne-Marie Comparini, députée du Rhône, Gérard Vignoble, député du nord, Gille Artigues, député de la Loire, Jean Lassale, député des Pyrénées-Atlantiques.

(suite…)



Le Mouvement Démocrate sera le Parti de la Liberté

Devant 2500 personnes, François Bayrou a rappelé la « magnifique aventure » de l’élection présidentielle qui l’a vu rassembler sur son nom sept millions d’électeurs. Venant de droite, de gauche, du centre. Le président du futur Mouvement démocrate assure que la confrontation des blocs sera contre-productive pour la France et les Français. C’est dans ce contexte qu’il a appelé à la création d’une nouvelle force politique, le Mouvement démocrate. Il réunira des sensibilités venues de toute part. Des écologistes, des gaullistes, des centristes de droite et de gauche viendront s’amarrer à ce nouveau parti. François Bayrou a également annoncé que près de 22.000 adhésions se comptaient déjà à ce jour, sans aucune publicité. Qui forment les bases de ce nouveau mouvement. Il « défendra les citoyens devant le pouvoir ». Les parlementaires seront libres de leur vote, dans un mouvement unique de la vie politique française. Il a conclu par une allusion aux deux partis majoritaires : « Je ne quitterai pas l’allégeance de l’un pour me réfugier dans celle de l’autre. »



La déclaration de François Bayrou

La démocratie, ce n’est pas seulement l’affaire des vainqueurs » a déclaré François Bayrou après l’annonce de la victoire de Nicolas Sarkozy. Ceux qui ont gagné et ceux qui n’ont pas gagné « sont coresponsables de l’avenir du pays ». Toutes les forces politiques « vont devoir apprendre à travailler ensemble » a-t-il ajouté. François Bayrou a annoncé que sa nouvelle formation, le Mouvement démocrate, prendra toute sa part dans la reconstruction et la rénovation de la vie politique : « les démocrates seront des rénovateurs et des rassembleurs ».

(suite…)



François Bayrou doit réunir jeudi prochain à Paris un conseil national de son mouvement pour avaliser les changements de structures de sa formation. Il lancera à son issue le nouveau parti démocrate dont il a annoncé la création après le premier tour de la présidentielle. Ce conseil national sera consacré au « bilan de l’élection présidentielle et à la préparation des élections législatives », a affirmé Marielle de Sarnez, vice-présidente de la formation centriste, qui a dirigé la campagne de François Bayrou. Le candidat centriste avait annoncé le 25 avril la création d’un nouveau parti « démocrate », dont le nom définitif n’a pas encore été révélé, précisant qu’il présenterait des candidats dans toutes les circonscriptions lors des élections législatives qui auront lieu les 10 et 17 du mois de juin prochain.



Entre l’UDF et l’UMP, il n’existe plus de lien 

La sensibilité centriste s’incarne aujourd’hui plus que jamais dans un projet et une démarche originale. Elle ne saurait par conséquent résulter d’un simple «rabotage» des programmes aujourd’hui défendus par les appareils de droite ou de gauche. Les 7 millions de français qui ont suivi François Bayrou ont contribué à l’affirmation de cette « troisième force » autant centriste que centrale, équidistante et indépendante des candidats du PS et de l’UMP.

Par conséquent, les connexions alléguées par certains parlementaires UMP entre les électeurs de François BAYROU et ceux de Nicolas SARKOZY n’engagent que leurs auteurs. Tenter de surfer sur la « vague orange » comme le font ces responsables qui prétendent « qu ‘il n’y a pas de divergence fondamentale » et « qu’il existe des liens étroits avec l’UDF» (OF jeudi 26/04) ne peut conduire qu’à la confusion. Soit ils se trompent « sincèrement » (mais lourdement), soit ils cherchent à tromper les électeurs qui se reconnaissent dans la démarche de François BAYROU et de l’UDF pour les attirer à eux. En rejoignant l’UMP au moment de sa création, ces anciens cadres et parlementaires de l’UDF d’Ille et Vilaine ont tourné le dos aux valeurs du centre aujourd’hui défendu et incarné par François BAYROU.

A une époque où les archaïsmes et les pesanteurs de l’appareil socialiste interdisaient toute convergence vers lui, le centre a noué de fait une alliance objective avec la droite. Il ne saurait en être désormais question de manière automatique. C’est sur cette ligne très claire que 7 millions d’électeurs ont apporté leur confiance à François BAYROU. En appelant mercredi chacun d’entre eux à se prononcer « en conscience » et selon sa sensibilité, François BAYROU a ainsi montré qu’il n’y avait plus de capillarité « naturelle » entre le centre et aucun autre parti politique.

L’UDF 35 demande par conséquent à ces élus de l’UMP 35, pour chacune des échéances électorales auxquelles ils doivent faire face, d’assumer leur choix et de ne pas s’approprier le choix que feront les électeurs de l’UDF, alors même qu’il ne leur a été donné aucune consigne de vote. Les enquêtes montrent du reste que les intentions de report sont très contrastées, se répartissant entre Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et le vote blanc.

Philippe NOGRIX
Sénateur de l’Ille-et-Vilaine
Président de l’UDF Ille-et-Vilaine



L’aventure du parti démocrate européen

François Bayrou a fait remonter l’origine du nouveau parti démocrate qu’il entend créer en France à l’initiative qu’il avait prise il y a quatre ans avec Francesco Rutelli, président de la Marguerite (parti chrétien de centre gauche), actuel vice-président du gouvernement italien, de fonder un Parti démocrate européen. Né en 2004, à l’occasion des élections européennes, ce parti, qui affirme défendre « une nouvelle offre politique rencontrant la double aspiration fédéraliste et sociale qui animait les pères fondateurs de l’Europe », s’est allié aux libéraux européens, dominés par le parti libéral britannique, pour former un groupe au Parlement européen.

(suite…)



12345

politish |
déclaration de corti |
Ce n'est pas rien |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PARTI SOCIALISTE
| Le blog du Parti communiste...
| ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE