Paroles d’électeurs (suite)

Ah! La gauche, suite

Posté par : FL23 – 17 avril 2007 23:00

Moi aussi enseignante de sensibilité de gauche, je vote FB par conviction et pas par défaut. Je suis sans complexe et sans doute par rapport à ce choix libre et réfléchi, fait depuis presque 3 mois. Je trouve là un projet qui me convient, un aspect économique crédible et je ne comprend pas pourquoi refuser cela pour une étiquette de gauche ou de droite. Et de toute façon on peut faire à FB le crédit d’une évolution sincère puisque nous évoluons aussi.

Ah la gauche….

Posté par : verseau – 17 avril 2007 22:26

Etant dans l’enseignement , de sensibilité à gauche, je voterai FB sans état d’âme. C’est en plus un vote d’adhésion et non un vote « utile ». Je ne comprends pas ce que la gauche reproche à FB. Quand le PS et les proches de Mme Royal disent FB est de droite, il a toujours soutenu la droite, c’est un faux prétexte pour bien garder les frontières. Quand l’UMP a été créée (en 2002) FB s’y est opposé. Quand il a voulu voter la motion de censure il l’a fait AVEC la gauche. Donc la drote dit de FB il est de gauche et ainsi de suite? Cela ne tient pas debout, c’est du sectarisem pour rester chacun dans son camp. L’idée de FB est de rassembler les personnes COMPETENTES de quelque sensibilité ou parti qu’elles soient issues, et rassembler même des gens de la société civile donc pas d’appartenance visible à un parti politique pour gouverner ensemble et sortir la Fance de ses problèmes et allez jusqu’au bout des réformes nécessaires. Je ne vois pas ce qui gêne l’électorat de gauche dans cette position claire de François Bayrou …D’ailleurs des personnalités comme B. Kouchner et M.Rocard l’ont bien apprécié cette position bayrouiste.



Michel Camdessus apporte son soutien à François Bayrou

L’ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Michel Camdessus, apporte son soutien à François Bayrou. « N’engageant que moi-même, j’estime que François Bayrou est le mieux en mesure de pouvoir dire aux Français et aux Européens qui attendent cela avec impatience : la France réunie est de retour ! « , écrit le gouverneur honoraire de la Banque de France. Il estime que les positions des trois principaux candidats « sont plus proches que jamais sur les principaux sujets ». « C’est heureux car pour repartir de l’avant, la France a un impérieux besoin de réformes. Celles-ci sont trop fondamentales pour pouvoir être réussies droite contre gauche, gauche contre droite. Elles exigent un véritable « sursaut » de tout le pays rassemblé », ajoute-t-il. « Les études d’opinion indiquent cependant qu’aucun des candidats ne pourra gouverner et réformer sans le soutien au moins de l’un des deux autres », dit-il, regrettant que « la principale candidate de gauche et le principal candidat de droite fassent mine de l’ignorer ». « François Bayrou, en revanche, se dit prêt à saisir cette chance et à s’attacher à effacer cette ligne de démarcation, ce mur, entre la droite et la gauche dont les Français ne veulent plus », relève M. Camdessus.



Michel le lucide (suite) 

 Dans une tribune à paraître jeudi, dans Le Nouvel Observateur, Michel Rocard insiste sur l’alliance que devrait, selon lui, nouer le PS avec l’UDF. Face au refus des dirigeants en place, l’ancien Premier ministre « accuse ici les gardiens du dogme socialiste, qui considèrent toute alliance autre que communiste commme impure, d’être d’efficaces alliés de Sarkozy« . Partant du principe que la gauche « ne dépasse pas les 40% de l’électorat« , Rocard estime qu’ »il vaut mieux négocier avant, quand la balance est incertaine. Je crains beaucoup qu’un résultat tragique ne confirme à quel point j’avais raison. »



Parole d’électeur

Electeur socialiste depuis toujours, pourquoi je vais voter F. Bayrou.

(suite…)



Un projet, un programme, une majorité

François Bayrou était l’invité de « Question ouverte » sur France 2. Le candidat à la présidentielle s’est présenté comme le seul candidat porteur d’un nouvel espoir pour les Français qui veulent sortir d’une société de l’affrontement et de l’exclusion pour se diriger vers une société de la création et du vivre ensemble.

(suite…)



Bienvenue au Parti Démocrate

François Bayrou a confirmé lundi 16 avril à Lyon son intention de créer un parti démocrate après la présidentielle, qualifiant un tel courant de « chaînon manquant » de la politique en France et même en Europe.

(suite…)



politish |
déclaration de corti |
Ce n'est pas rien |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PARTI SOCIALISTE
| Le blog du Parti communiste...
| ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE