Lu ailleurs …

Forum LIBERATION 

Maryvonne : je suis socialiste. je travaille. la retraite bientot. Des combats, j’en ai connu. Mon combat aujourd’hui, c’est mes enfants : comme beaucoup de français j’ai peur qu’ils ne connaissent pas ma France, plus pauvres que moi. La gauche et la droite me parlent d’une France qui n’est pas la mienne : La France, pour moi, est un pays ou les gens travaillent, dans un pays en paix, et qui accueille les étrangers depuis des siècles, en harmonie. les immigrés que je connais ne sont pas des délinquants : juste des gens modestes qui veulent vivre ici mieux que chez eux, cherchant à s’integrer. Et aujourd’hui ils ne votent pas :Ils ont donc plus de devoirs que de droits. Alors, cette actualité médiatique des candidats qui montre a satieté le chaos, la campagne de la peur me repugne. Sarko et Sego sont enfermés dans leur fonds de commerce, se partageant le pouvoir, incapable de le servir au service des Français . La solutions pour que cela aille mieux :moins d’éta, plus de modestie. Plus d’argent laissé à ceux qui le gagnent pour que cela aille mieux. Moi je vais essayer les solutions d’un Monsieur qui travaille sur son tracteur : je vais voter françois Bayrou qui dit des choses simples que je comprends, pleines de bon sens

(suite…)



Et cela prétend être président (e) de la République … Des échanges au ras du caniveau …

Brusque montée de température entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. La candidate socialiste a accusé mardi soir son rival d’être un « menteur » pour une citation tronquée. Elle était interrogée sur le mot « ignoble » que le candidat de l’UMP a affirmé qu’elle avait utilisé à son égard. L’ex-ministre de l’Intérieur n’a pas été tendre dans sa réponse.

(suite…)



Les liaisons dangereuses (suite) : Le Pen évoque une alliance avec la droite

Il faudrait qu’elle « évolue », tempère le candidat frontiste pour qui une « ère nouvelle » pourrait s’ouvrir avec Nicolas Sarkozy.

(suite…)



Quand Sarkozy se défile …

A ce moment de la campagne où les projets et les propositions des candidats sont désormais connus, François Bayrou a relevé le besoin de « confrontation directe » qu’expriment les électeurs. Les règles strictes d’égalité des temps de parole à la radio et à la télévision rendent cependant presque impossible l’organisation d’une rencontre entre les candidats avant le premier tour. Aussi, à l’occasion de la présentation à la presse de son programme, mardi 3 avril, le candidat centriste a-t-il avancé l’idée d’un débat sur Internet, cet espace n’étant pas soumis aux mêmes obligations imposées par le Conseil supérieur de l’audiovisuel.

(suite…)



politish |
déclaration de corti |
Ce n'est pas rien |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PARTI SOCIALISTE
| Le blog du Parti communiste...
| ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE