Un Président pour tous les Français

Il n’est pas le premier à se rendre dans les Antilles mais le candidat centriste est sans doute le premier à rencontrer des amérindiens. Ils sont environ 4.500 en Guyane, répartis en six ethnies, et ils vivent souvent dans des conditions difficiles. Cette rapide visite en Guyane sera suivi, dès demain, par un passage en Martinique.

Une couronne de plumes orange, le teint cuivré, Plouiké est le chef d’une tribu située à plusieurs heures de pirogue. L’insécurité règne et le fleuve est pollué par le mercure utilisé par les chercheurs d’or clandestins.

« Il n’y a pas que le mercure », explique-t-il. « Il y a aussi le paludisme. C’est vraiment une catastrophe. Ma soeur est à l’hôpital mais il n’y a pas de médicaments. Il y a pas longtemps, on a assassiné mon petit frère ».

Plouiké explique que la gendarmerie ne vient pas dans le secteur. Obligé de se défendre seul, il souligne, défait : « tout de même on est des Français ! ».

« Je serai aussi leur président à eux », répond François Bayrou. « Le président de la République, c’est le défenseur de ceux qui n’ont pas de défenseurs, qui n’arrivent pas à se faire entendre. C’est en Guyane, c’est en Amérique du Sud, c’est dans la foret amazonienne, c’est exactement pareil dans les petits villages et dans les banlieues ». « La France est cassée », conclut le candidat de l’UDF.

De l’Amazonie aux banlieues, même message : rassembler les Français plutôt que les diviser.



Laisser un commentaire

politish |
déclaration de corti |
Ce n'est pas rien |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PARTI SOCIALISTE
| Le blog du Parti communiste...
| ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE