POUR QUE LA FRANCE SOIT LA FRANCE

Le candidat de l’UDF a été très offensif mercredi soir pour son grand meeting au Zénith en dépit de son recul dans les sondages depuis quelques jours.

Changement de saison, changement de ton. Pour le premier jour du printemps, François Bayrou a musclé son propos mercredi soir devant près de 7 000 personnes. En recul dans les sondages après des semaines de forte hausse, le président de l’UDF a voulu relancer la « machine » pour ce grand meeting du Zénith afin de donner une nouvelle impulsion à sa campagne.

« La France a besoin d’une révolution pacifique. La France a besoin de remettre à leur place les puissants, les règles vont changer. La France ne veut plus de l’alternance entre les deux partis au pouvoir depuis 25 ans. Choisir l’UMP ou le PS, c’est la certitude que rien ne changera », a lancé celui qui a mis plus d’une vingtaine de minutes pour rejoindre la tribune.

La France a besoin d’un président « dérangeant »

Le député du Béarn s’est voulu virulent. Un discours très offensif où il a vivement attaqué les deux favoris des sondages dénonçant leur vision de la France. «Entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, entre celui qui voudrait que la France soit l’Amérique et celle qui voudrait que la France soit la Scandinavie, je dis que la France doit être la France. Après avoir connu des présidents arrangeants, elle a besoin d’un président dérangeant. Mon élection changera l’exercice de la fonction présidentielle », a-t-il assuré.

Au moment où se joue « le destin de tout un pays » dans lequel « tous les âges se mobilisent », François Bayrou a longuement défendu avec « volonté » et « obsession » son projet, « le projet de la résistance ». « Car je veux lutter contre le chômage, contre l’exclusion, faire de l’éducation un moteur », a-t-il promis.



Laisser un commentaire

politish |
déclaration de corti |
Ce n'est pas rien |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PARTI SOCIALISTE
| Le blog du Parti communiste...
| ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE