L’agriculture et l’industrie au service de la planète

François Bayrou s’est rendu le 12 mars dans l’Eure. Accueilli à son arrivée par Hervé Morin, député-maire d’Epaignes et président du groupe à l’Assemblé nationale, il a visité un centre de recherche pour la création et l’amélioration de matériaux plastiques. François Bayrou a ensuite rencontré une quarantaine d’agriculteurs de la région pour un échange sans tabous sur l’avenir de leur profession. Enfin, après un point avec la presse locale, il a tenu une réunion publique à Evreux devant 3000 personnes.

En se rendant au Centre de Recherche, Développement, Applications et Techniques de l’Ouest (CERDATO) à Serquigny, François Bayrou a tenu à apporter son soutien à l’esprit de créativité, d’innovation de notre pays qu’il faut aider et développer car la recherche est moteur de notre croissance.

Le CERDATO travaille à la création et à l’amélioration de matières plastiques pour le groupe Arkema, l’un des leaders mondiaux en industrie chimique.

Ce centre est particulièrement dédié aux matériaux polymères, c’est-à-dire aux matières plastiques d’origine végétale. François Bayrou a visité les différents laboratoires : matériaux pour l’énergie (photovoltaïque, pile à combustible…), nanotechnologie ou bioplastique.

Il a tenu à saluer le développement de ces technologies qui permettent d’avoir des plus grandes performances physiques en polluant moins.

François Bayrou s’est ensuite rendu dans la salle polyvalente de la petite commune de Courbépine pour une rencontre avec une quarantaine d’agriculteurs.
Interrogé sur l’évolution de la profession, il a évoqué la « crise morale » des agriculteurs qui sont aujourd’hui déconsidérés :

Autrefois indépendants et « maîtres chez eux », ils sont devenus « dépendants des aides » ;
Défenseurs de la nature, ils sont désormais montrés comme des pollueurs.

François Bayrou s’est prononcé en faveur d’un modèle d’agriculture qui ne soit pas celui d’une politique de baisse des prix à l’excès et de regroupement dans des exploitations à taille industrielle, mais pour des « exploitations familiales assez importantes ».

En ce qui concerne l’OMC (Organisation mondiale du commerce), il a plaidé pour que l’Europe demande à faire respecter, partout dans le monde, les mêmes règles environnementales et de traçabilité telles qu’elles s’imposent à nos agriculteurs.

François Bayrou souhaite également mener une véritable simplification administrative – qui soit faite directement par les agriculteurs et non par une administration – pour mettre fin à l’augmentation incessante de « paperasse ».

Enfin, il a tenu à faire part de son optimisme, car, pour François Bayrou, « l’agriculture est un secteur d’avenir » :
- Pour l’alimentaire, nous serons bientôt 9 milliards d’hommes sur la planète,
- Pour les biocarburants qui est une source d’énergie plus respectueuse de l’environnement,
- Pour les matières premières d’origine agricole qui permettent de concevoir de nouveaux matériaux.

 



Laisser un commentaire

politish |
déclaration de corti |
Ce n'est pas rien |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PARTI SOCIALISTE
| Le blog du Parti communiste...
| ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE